ASSEMBLEE GENERALE  SAMEDI 26 JANVIER 2019 Un public nombreux et passionné Présentation par l’équipe de Passé Simple d'un avant projet réactualisé de la restitution en images de synthèse du Clos de la Lombarde Une conférence passionnante par un passionné : Jean-Claude GOLVIN : Comment restituer par l’aquarelle villes et monuments antiques en respectant les données archéologiques et les contraintes architecturales. Ou comment concilier création artistique et rigueur scientifique. Jean-Claude GOLVIN a généreusement cédé à l’association les droits patrimoniaux de l’aquarelle restituant le Clos de la Lombarde qu’il a créée en hommage à l’inventeur du site : Raymond SABRIE Un débat animé : Dans son rapport moral et d’activités, après avoir évoqué la vie et l’activité de l’association en 2018, le Président  de l’association a tracé la ligne de conduite que les Amis du Clos de la Lombarde entendent suivre pour la  pérennité du site.  “Jusqu'à présent, les actions menées par le G.R.A.N. et depuis 2010 par notre association en faveur de la  protection et l'aménagement du Clos de la Lombarde se situaient dans la perspective d'un financement public.  A cet effet, nous avions rencontré tous les élus locaux, Mairie, Grand Narbonne, représentant de la Région, avons participé à de multiples réunions auxquelles ont pu participer les services de l'Etat. A ce jour, aucune de nos actions n'a abouti. Il nous paraît aujourd'hui acquis que ni la Région, engagée dans la construction de Narbo Via, ni la Ville de Narbonne, placée dans la nécessité de mettre en valeur son patrimoine médiéval, ne financeront à court ou moyen terme un projet concernant le Clos de la Lombarde. Devant cet état de fait, nous avons convoqué, fin mai, la presse locale pour  alerter l'opinion publique de l'impasse dans laquelle nous nous trouvons. Un article paraissait dans "L'Indépendant"  et "Le Midi Libre" du 25 mai 2018 sous le titre "La malédiction du Clos de la Lombarde". Cet article a connu quelques échos qui nous ont permis d'engager notre réflexion dans une nouvelle direction : le mécénat privé. Des contacts ont été pris, des réunions tenues, des projets élaborés. Nos efforts tendent à la création d'une fondation pour le patrimoine antique et historique de la région de Narbonne. Cette fondation aura vocation à recueillir des fonds destinés à financer des projets répondant aux objectifs de la fondation. Ces objectifs sont bien plus larges que l'aménagement du Clos de la Lombarde. Mais le Clos de la Lombarde sera immédiatement bénéficiaire d'une dotation pour la réalisation de nos objectifs. Et dans un tout premier temps, le financement d'une étude de faisabilité concernant un projet de centre d'interprétation archéologique du Clos de la Lombarde. Raymond SABRIE a rédigé un document réunissant des éléments pour une cahier des charges d'étude de faisabilité et de programmation. Des devis ont été sollicités à des cabinets d'architectes et des bureau d'études en muséologie. Il nous a été assuré que les financements sont prêts et que tout peut être mis en place très rapidement. Les services de l'Etat ont fait connaître leur intérêt pour ce projet. Il nous reste à obtenir l'assurance du soutien à ce projet des acteurs locaux, en l'espèce les collectivités territoriales. Si nous voulons voir des investisseurs privés, français ou étrangers, s'intéresser à ce projet et au Clos de la Lombarde, il est nécessaire qu'ils soient convaincus de l'intérêt de ces acteurs locauxà ce projet et de  leur engagement . La balle est dans leur camp et pour les en convaincre, nous aurons besoin de tout votre soutien.” Monsieur PENET, adjoint au Maire de NARBONNE, délégué à la culture et au patrimoine a réaffirmé le soutien de la Ville à l’association et a rappelé que les subventions de la Ville en faveur des Amis du Clos de la Lombarde n’ont jamais été aussi importantes qu’en 2018. Cependant, garant des deniers publics et victime de la baisse des dotations, la Ville de NARBONNE n’entend pas se hasarder dans un projet aussi imprécis et qui suppose des dépenses très importantes s’agissant de la protection et l’aménagement du Clos de la Lombarde. Il redit que le soutien oral de Monsieur le Maire à ce projet de fondation avait déjà été donné. Le Président de l’association reprécise alors qu’il ne s’agit pas de demander à la Ville un soutien financier, mais de soutenir publiquement, sans ambiguïté et par écrit le projet de création de cette fondation. D’ailleurs ce soutien sera également demandé à l’agglomération du Grand Narbonne, au département de l’Aude et à la Région Occitanie. Le Président se propose alors d’adresser à ces collectivités territoriales une lettre à laquelle elles pourront répondre. Monsieur PENET accepte cette procédure et précise que Monsieur le Maire de NARBONNE est seul compétent pour répondre à l’attente de l’association. Le rapport moral et d’activité a été soumis au vote de l’assemblée générale qui l’a approuvé à l’unanimité.