Exposé aux intempéries, mal protégé contre d’éventuels actes de vandalisme ou de pillage, envahi par la végétation, le “ Clos de la Lombarde ” se dégrade chaque jour davantage. Les pierres éclatent sous les effets du gel. Agressées par les infiltrations d’eau,  les dalles de calcaire et de schiste se délitent, les carreaux de marbre se décollent et se brisent. Exposés aux pluies et au vent, les très beaux pavements en opus spicatum sont victimes d’éboulements et leurs surfaces s’amenuisent tous les jours un peu plus. Tant bien que mal, les bénévoles tentent  de mettre à l’abri ce qui peut l’être. Ils désherbent régulièrement le champ de fouille. Ils recouvrent de sable et de feuilles de tôle, matériaux mis à leur disposition par la Ville de NARBONNE, les surfaces qui le permettent. Ils étayent autant que faire se peut les murs et sols en surplomb qui menacent de s’effondrer. Certaines structures ont pu bénéficier de précaires charpentes tôlées. Mais il ne s’agit que de moyens de fortune bien dérisoires au regard de ce qui devrait maintenant être réalisé d’urgence : couvrir le site pour en assurer la protection et la pérennité. Des solutions existent, l’oppidum de Bibracte a pu en bénéficier. D’autres sont à imaginer. Cependant,  quelle que soit la solution retenue, elle aura un coût et il sera conséquent. L’association les “  Amis du Clos de la Lombarde ” s’est fixé comme objectif de permettre à ce projet urgent et prioritaire d’avancer.